• Présentation

    Présentation

    Faverges de la Tour possède deux écoles primaires laïques, une école maternelle avec 2 classes pour 3 niveaux et une école élémentaire avec 4 classes pour 5 niveaux.

    Si la mission première de l’école est d’instruire et de socialiser les enfants, la municipalité de Faverges est aussi consciente de son rôle fondamental pour le dynamisme, le développement social, culturel et économique de notre modeste collectivité rurale.
    La commune veut créer des conditions optimales pour les enfants, les parents et les enseignants. En effet, le budget des écoles représente la part la plus importante du budget communal, tant pour l’entretien des bâtiments, les dépenses pédagogiques que le fonctionnement des services périscolaires, restaurant et garderie.
    Les parents d’élèves, par le biais du Sou des Ecoles, participent grandement au bon fonctionnement de la vie scolaire.

    Cette attention toute particulière pour la santé des écoles n’est pas nouvelle à Faverges :
    • « Il a été décidé que la situation financière permettait d’assister les enfants dont les familles sont dans l’indigence, en leur achetant des vêtements ». (10 novembre 1907. Extrait du Registre de "la Prévoyance scolaire").
    • « Le conseil Municipal décide la suppression de la subvention de 90 F allouée à l’instituteur, et en remplacement, l’achat de ‘galoches’ aux élèves » (1921).
    • « M. Estrine fait remarquer l’avantage qu’il y aurait pour les écoles publiques de posséder un appareil cinématographique, permettant aux élèves comme aux habitants de la commune, de trouver à l’école un enseignement agréable. (21 novembre 1928. Extrait du Registre de « la Prévoyance scolaire »).


    Historique de l’école à Faverges

    • Le 18 mai 1841 (Louis-Philippe), l’assemblée communale décide l’achat de la maison Marion LIAUDE (agence postale actuelle) pour y établir l’école et la Maison commune.
    • En 1866, création d’un cours d’adultes.
    • Le 29 juin 1871, le Conseil prend la décision de construire une nouvelle école sur le champ de foire.
    • En 1887, création d’une école au Véronin.
    • En 1902, laïcisation de l’école congréganiste des filles, après la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Peu de temps après, création pour les filles de l’école privée, à proximité du parking salle des fêtes, appelée école libre. Elle sera fermée en 1957.
    • En 1930, l’effectif des filles à l’école laïque étant très faible, pose d’une cloison de séparation pour la création d’une salle de spectacle.
    • En 1945, vote du projet de co-éducation (mixité) dans les écoles. Deviendra effectif en 1946, malgré une pétition des parents.
    • En 1972, fermeture de l’école du Véronin.
    • En 1978, création d’une cantine scolaire
    • De 1992-94, rénovation et agrandissement des 2 écoles
    En 2006, extension de l’école élémentaire (salle de garderie, restauration scolaire et une classe) et création d’un parking

                                                                                  Extraits Bulletin n°3 janvier 1989 n°9 janvier 1995